Le plus grand congrès de Lyon

Lyon a reçu la semaine dernière ECTRIMS 2012 (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis) et ses 7 000 participants, le plus grand congrès jamais accueilli dans la ville de Lyon. La ville a déployé à cette occasion un dispositif d’accueil unique !

Toujours accueilli dans des destinations prestigieuses, comme Amsterdam, Montréal, ou Prague pour les dernières éditions, ce congrès de neurologie a bénéficié des plus belles infrastructures de la ville de Lyon :

  • les 25 000 m2 du Centre de congrès pour accueillir les conférences et réunions,
  • les Halles de Lyon et la Sucrière pour les 2 principales soirées réunissant respectivement 1 700 et 700 personnes ainsi que
  • les structures d’hébergement.

Grâce à une collaboration entre le Bureau des congrès de Lyon Tourisme, le Centre de congrès de Lyon et les principaux partenaires locaux, les visiteurs disposaient d’un accueil dédié dans les principaux points d’entrée et structures d’hébergement de l’agglomération lyonnaise, afin de guider les congressistes, leur faciliter l’accès au Centre des Congrès et hôtels, mais également leur donner envie de découvrir et revenir à Lyon !

ECTRIMS ouvre la voie à d’autres grands congrès internationaux, qui ont d’ores et déjà prévu leur tenue à Lyon dans les années à venir, comme l’IFLA en 2014, le congrès mondial des bibliothécaires, confirmant le développement de l’attractivité de Lyon, et la capacité de la ville à accueillir les congrès majeurs. Source : le site économique du Grand Lyon

J’ai bénéficié à ma façon des retombées économiques de ce congrès puisque j’ai coordonné, en tant que freelance pour le compte d’une agence événementielle lyonnaise, un groupe de médecins envoyé par un laboratoire anglais sur place.

Ma mission était de gérer les dîners (un par soir pendant 4 jours), l’accompagnement des clients anglais sur place ainsi que les transferts des VIP et groupes entre l’aéroport, le centre des congrès et les hôtels.

Toutes les sociétés de transferts de la ville arrivant à saturation, les chauffeurs venaient souvent de Saint-Etienne ou ailleurs, cette dernière partie de ma mission n’était donc pas la plus aisée !

Bilan de la semaine : des voûtes plantaires usées et quelques frayeurs😉

Plus d’infos sur l’économie du grand Lyon : http://www.economie.grandlyon.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s