5 idées originales pour vos team-buildings

teambuildingLes Echos business a recensé 5 idées de team-buildings originaux pour remotiver et fédérer les participants d’un séminaire. En voici des extraits (retrouvez l’article complet sur le site Les Echos Business)

Œnologie et enquête policière sur tablette tactile.

L’animation commence par un cours d’œnologie. Puis, en équipe, vos collaborateurs enquêtent sur l’assassinat d’un vigneron. Pour trouver le coupable, ils ne pourront s’appuyer que sur quelques vidéomis de témoins du crime visionnées sur une tablette tactile et surtout sur leur connaissance des vins de la cave du vendangeur. Exemple de prestataire : Urban Gaming

Comment souder une équipe avec des post-it. 

Votre direction n’avait peut-être pas du tout apprécié la post-it war quand ses membres avaient surpris les employés en flagrant délit de dillettantisme, passant leurs journées d’août à réaliser des fresques colorées sur les vitres. Peut-être qu’elle appréciera davantage cette forme d’art si les post-it permettent de ressouder vos équipes. Encadrés par des coachs créatifs, vos collaborateurs n’auront qu’à laisser parler leur imagination et à s’entendre sur un projet ludique pour décorer temporairement les bureaux. Exemple de prestataire : Mad Cityzen

Prendre de la hauteur sur des échasses urbaines.

La pratique du sport accroît la productivité en entreprise. Pas facile pourtant de motiver toute une équipe de cadres après une réunion-fleuve pour aller jouer au football ou se lancer dans une chorégraphie fitness. Pour découvrir différemment ces sports qui rappellent à tous des souvenirs de lycée, faîtes chausser à vos collaborateurs des échasses urbaines. A deux mètres du sol et sur deux ressorts, les parties de foot, de tennis, de basket ou de frisbee n’ont plus rien à voir avec celles du prof de sport. Tout n’est plus que question d’équilibre. Exemple de prestataire : Power Strider

Apprendre à stresser dans la cuisine d’un fast-food.

Quoi de mieux pour habituer une équipe à gérer les situations stressantes que de la plonger dans la cuisine d’un fast-food bondé un midi ? Les clients impatients de votre entreprise ne peuvent pas être plus pressants que ceux affamés d’un restaurant rapide. Clore un projet en équipe dans les temps ne demande pas plus d’organisation et d’automatisme que de « cuisiner » et servir un menu sandwich, frites, boissons avec les sauces en moins d’une minute. Exemple de prestataire : Meltis

La musique adoucit les mœurs et comble le fossé générationnel

Plus besoin d’attendre le vendredi soir pour investir un bar entre collègues et tenter de découvrir à la première note les morceaux de sa jeunesse. A la fin d’un séminaire, vos collaborateurs seront ravis de ré-entendre hits et grandes chansons puis d’attirer l’attention des juges-arbitres une fois qu’ils auront deviné en premier le nom des interprètes. Exemple de prestataires : Blindtest, Team Ideas

Publicités

Les 10 tendances de l’événementiel pour 2013 – 1ère partie

Parce que j’ai trouvé cette analyse de Julius Solaris particulièrement intéressante, je me suis permise de m’en inspirer librement pour la rédaction de cet article. Si vous souhaitez consulter la version originale, rendez-vous sur Event manager blog. L’auteur interviendra sur ce thème le 22 janvier prochain lors de la Be conference organisée par MPI en Belgique.

C’est en passant en revue 300 start-ups, certaines rencontrées sur IMEX ou EIBTM que l’auteur a pu définir ces 10 tendances de l’événementiel pour 2013.

  • 10 / le « crowdfunding », ou financement communautaire

Ce type de service s’est développé à une allure extrêmement rapide sur la toile. Il permet, via des sites internet, de financer des projets en faisant appel à la générosité des internautes. C’est le genre d’idée sur laquelle tout le monde est d’accord. En temps de crise économique et pour des événements de taille moyenne, cela permet aux event planners de donner vie à un projet et de minimiser le risque de s’aventurer en terres inconnues. Lorsque les sponsors sont difficiles à trouver, la vente de billets n’est donc plus l’unique solution.

Exemples : Reservoir FundsKiss kiss bank bank ou encore les Américains d’Event Stir

  • 9 / la ville devient un terrain de jeu

L’idée générale est d’utiliser un support numérique pour appréhender le team building ou l’incentive de manière totalement novatrice et interactive. Les interfaces mobiles correspondent tout à fait aux problématiques des jeux en équipe. Ce type d’événement représentant une part très importante du marché aujourd’hui, les event planners sont en recherche constante de nouveautés à proposer à leurs clients.

Exemple : Urban gaming

  • 8 / des conférenciers « crowdsourcés »

Bon, maintenant que vous savez ce que signifie « crowdsourcing », pas besoin de traduction pour ce sous-titre ! Il s’agit là plus d’un espoir que d’une réelle tendance. C’est ainsi que depuis quelques temps The South by SouthWest Conferences & Festivals choisit ses conférenciers. 2013 devrait être l’année pour commencer à permettre aux participants de choisir leurs orateurs grâce aux votes sur les réseaux sociaux. Certains services permettent même aux participants de choisir le temps de parole des conférenciers. Il serait finalement assez logique de se diriger vers ce type de solutions.

  • 7 / des tableaux de bord intelligents

Ce que l’on remarque cette année, c’est que les event managers sont de plus en plus exigeants vis-à-vis de leur plate-forme de gestion d’événements. On ne peut plus se contenter d’avoir un outil pour la promotion, un pour la billetterie, un pour la gestion de résumés…
Nous nous dirigeons vers des solutions tout-en-un qui permettent à l’utilisateur de gérer depuis un seul et même tableau de bord : site internet et d’inscription, billeterie, paiement en ligne, réseaux sociaux, application mobile, gestion de contacts et promotion personnalisée, outils de gestion de projet.

Exemples : Cvent, Etouches, Atendy

  • 6 / éliminer l’intermédiaire

De nouveaux services de mise en relation directe entre consommateurs se développent rapidement. Dans la vie de tous les jours, des sites tels que Airbnb, Covoiturage, Pretachanger surfent sur cette nouvelle vague appelée « consommation collaborative » qui a révolutionné de nombreux domaines et la manière dont nous consommons. Dans l’événementiel, de plus en plus de ventes horizontales de biens et de services devraient se mettre en place : covoiturage pour les événements, recherche de lieux… afin d’éviter notamment le sur-commissionnement du client final.

A suivre…

Séminaire à Chamonix

Sortons un peu de Lyon et prenons de la hauteur ! 4810 mètres en l’occurence…

Les 8 et 9 juin dernier, le groupe hôtelier Best Mont Blanc a invité des organisateurs d’événements à découvrir ses hôtels et la destination Chamonix-Mont Blanc.

Au programme, découverte de leurs trois hôtels 3*, tous accessibles à pied et situés en centre ville : 260 chambres, 14 espaces de séminaires de 14 à 500 m² et trois restaurants. Nous avons également découvert le nouveau centre des congrès : le Majestic, ancien palace de la Belle Epoque, pouvant accueillir des conférences jusqu’à 400 personnes.

Mais Guillaume Brochet, chargé de la promotion de Best Mont Blanc et animateur de cet educ’tour, nous avait aussi préparé des animations networking afin de faire connaissance avec les autres participants, un jeu de piste pour découvrir l’histoire de la ville et une activité montagne avec un aspect développement durable encadrée par les accompagnateurs en montagne en haut de l’Aiguille du Midi.

Bilan : deux jours de rencontres intéressantes, de nouvelles idées pour des activités team building / séminaires et un beau tournis d’être montée de 1000 à 3800 mètres d’altitude en 20 minutes !

Plus d’infos sur Best Mont blanc : http://seminaire-chamonix.com/